Il faut avoir le coeur bien accroché lorsqu'on pénètre dans cette pièce qui deviendra une cuisine

photo1

Mon client se chargeait de détapisser la pièce ; pris de panique, il a eu la délicatesse de me contacter pour m'inviter à voir les murs bruts ... connaissant la maison, je savais à peu près ce qui m'attendait ...

photo2

photo3

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison était saine mais les murs étaient recouverts de plusieurs couches de papiers peints ... sous lesquels se trouvait un revêtement cartonné ne supportant pas l'eau ...

IL a fallu terminer le détapissage soit 5 heures de travail supplémentaire ! Puis laisser sécher les murs afin d'appliquer une sous-couche glycéro. Le reste de la préparation a consisté en un enduisage des zones les plus abîmées.

Pour aboutir à un mur lisse, j'ai posé une toile très épaisse (650 G) ... le budget fournitures était conséquent.

Lorsque les cuisinistes sont venus, les murs étaient propres et blancs ; il m'a juste fallu revenir pour protéger les meubles puis appliquer la couleur : un jeu d'enfant ! 

Le résultat vaut la peine de s'être donné du mal :

après1

après2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Client bluffé ... nous sommes passés d'un no man's land à une cuisine agréable à vivre.

après3